Des couches bio pour nos bouts de chou !

couche bio pour bébé

Je consomme bio depuis pas mal d’années. Le déclic a eu lieu quand j’étais enceinte de ma fille, il y a plus de 12 ans maintenant. Tout d’un coup, moi qui n’aimais pas manger des légumes, je me suis mise à en manger avec beaucoup de fruits aussi. Et je les achetais bio ! Oui, tout d’un coup, mon côté rebelle, « je ne vis plus chez mes parents, donc je mange que des cochonneries si je veux, nah ! » a été remplacé par la future maman qui voulait prendre soin de son corps pour que le bébé à l’intérieur s’y sente bien et grandit sainement.

Pour le bébé aussi, je voulais que tout soit parfait. J’ai donc commencé à me renseigner sur les produits bio pour la nourriture, mais aussi pour les couches. Je voulais des couches lavables en coton bio. Tant qu’à faire, pourquoi ne pas également penser à notre planète bleue ? Cela me faisait de la peine à l’idée de devoir jeter toutes ces couches chaque jour.  J’ai alors lu beaucoup de livre sur l’écologie, je me suis mise à trier mes déchets de mieux en mieux et j’avais même un coin à compost dans mon jardin. Je voulais que cette planète soit accueillante pour ma fille, qu’elle puisse profiter de la nature, se promener dans les forêts en écoutant chanter les oiseaux, se baigner dans une mer sans déchet et j’achetais les jouets en tissus ou en bois, de préférence de fabrication artisanale. C’est à l’époque que j’ai découvert la pédagogie Montessori dont je vous ai parlé longuement dans plusieurs articles.

A l’époque, le bio était cher et difficile à trouver et encore plus tout ce qui était écologique. Les couches lavables n’existaient pas depuis très longtemps et coûtaient chères. Il fallait faire plusieurs kilomètres pour trouver un magasin digne de ce nom. Les grandes surfaces n’avaient pas encore de rayon bio comme maintenant et on ne faisait pas encore confiance aux premiers sites internet qui apparaissaient. Mais, comme j’étais motivée, je faisais ces kilomètres pour faire mes courses. J’achetais des couches avec des inserts pour ne pas devoir tout laver à chaque fois. C’était assez contraignant mais je me sentais en phase avec mes idées donc je le faisais sans rechigner.

Pourquoi je vous parle de tout ça alors que ma fille a 12 ans ? Juste comme ça par nostalgie et parce qu’une future maman me demandait des conseils sur des couches lavables et cela m’a rappelé de bons souvenirs ;o)