Ma nouvelle passion : le bullet journal

mon bullet journal

 

Certains l’ont vu sur mon Instagram ou sur ma page Facebook, ma nouvelle passion est le Bullet Journal.

Qu’est-ce que c’est que cette chose ?

Et bien un bullet journal, concept créé par Ryder Carrol, est un cahier dans lequel on note tout pour bien s’organiser : les rendez-vous, les événements, les to do, les dépenses, les heures de sommeil, la liste de course … L’idée est que tout est regroupé dans un seul carnet.

J’ai adoré le concept car cela me permet d’alléger ma charge mentale, mais ce qui m’a le plus attirée est le côté créatif de la chose. Certaines personnes font de leur bullet journal un beau carnet tout plein de dessins. Cela peut servir à décorer les pages mais aussi comme souvenirs de ce qu’elles ont vu ou perçu dans leur quotidien. Moi qui adore dessiner mais qui ne sait jamais quoi dessiner, j’ai tout de suite accroché à cette idée de dessiner ce qui me passe par la tête ou sous les yeux, sans contraintes que ce soit joli ou non et avec un feutre que j’ai sous la main.

Je me suis donc lancée depuis le mois d’août. Au début, je me suis beaucoup inspirée des autres bullet journaux vus sur Instagram ou Pinterest, surtout pour les écritures. Petit à petit, je me suis permise des choses plus personnelles, tout en continuant à regarder les autres avec admiration. C’est un régal ! J’adore mon joli carnet que j’emporte partout avec moi.

Dans mon journal, j’ai également mis des trackers qui sont importants pour moi au quotidien :

  • Nos repas : je note dans un tableau si nous avons bien mangé les 5 groupes alimentaires et si nous buvons assez d’eau.

Ce tracker n’est pas du tout contraignant mais cela me permet d’ajuster les repas en fonction de ce que nous avons consommé dans la semaine.

  • Les heures de sommeil pour moi et Emy
  • L’humeur du jour : pour Emy, cela donne l’occasion de discuter sur ce qu’elle a ressenti dans la journée, ce qui l’a rendu heureuse, malheureuse ou triste.
  • Le suivi de ses allergies : rougeur, démangeaisons, médicaments à prendre …
  • Le suivi de l’unschooling. Cela parait un peu contradictoire car en unschooling il n’y a pas de programme, mais j’aime savoir par exemple combien de livres nous avons lu en français, anglais et thai, la langue que nous parlons ce jour là, les sorties dans la nature, les séances d’orthophonie, les entrainements de piano et de violon, les rencontres avec les amis … Tout cela pour ajuster un peu et faire un peu de tout dans la semaine.
  • Les dépenses pour les activités.
  • Mes notes de livres ou de films sur l’éducation, la santé et l’alimentation.

Dans l’ensemble je suis assez contente du fonctionnement de mon bullet journal sauf pour les notes. En effet, je note des choses que je pense mettre en place comme par exemple une alimentation plus saine. Or ces notes sont éparpillées un peu partout dans le journal. Même si je les note dans l’index, cela ne me convient pas. De plus, quand j’aurais terminé mon carnet, je vais devoir le changer et toutes mes notes seront « perdues » ou je vais devoir les reporter dans le nouveau journal puis celui d’après et encore après.

Du coup, j’ai décidé de déroger à la règle, je vais faire des petits carnets de notes à part : un carnet pour l’alimentation saine, un pour le suivi d’orthophonie, … et ce sont des carnets que je peux laisser à la maison car je n’en ai pas besoin tous les jours, contrairement à mon bullet journal que je promène partout et tout le temps.

Et vous, comment vous organisez-vous au quotidien pour alléger votre charge mentale ?


Pour ceux qui veulent se lancer et ne savent pas par où commencer, il y a 2 livres intéressants faits par les bloggueuses.

Petit guide pour grand bullet – Astuces et conseils illustrés pour réussir votre journal
Mon cahier Bullet agenda

Maman homeschooler d’une fille de 7 ans, je suis aussi auteure de l’Ebook « Comment aider son enfant à parler couramment anglais » que vous pouvez retrouver sur mon autre site :

Laisser un commentaire