Dysphasie : des huiles essentielles pour diminuer l’anxiété des petits dys

Voici le 2ème article de la nouvelle rubrique, « Dysphasie – Troubles du langage« , pour parler de la dysphasie mais aussi pour répertorier les exercices d’orthophonie et des « remèdes naturels » pour aider les enfants qui ont la dysphasie. Cette rubrique m’aidera à rassembler tout ce que je répertorie sur la dysphasie, pour aider ma puce à s’en sortir. Mais, si vous, mes chers lecteurs, trouvez ici des aides pour vos enfants, j’en serai ravie. Et surtout, n’hésitez pas à partager ici sur le sujet, que ce soit vos pensées, vos doutes ou les exercices qui fonctionnent.


 

dysphasie anxiete

J’ai lu récemment que les petits dysphasiques sont plutôt anxieux (même si cela ne se voit pas forcément) et cette anxiété est souvent l’une des causes de ce trouble. Du coup, pour diminuer leur stress, voici des remèdes naturels que j’utilise en ce moment avec ma fille de 6 ans, pour l’aider à sentir plus détendue.

Huiles essentielles de lavande pour se détendre

Pour aider les enfants dysphasiques à se détendre, on peut diffuser 30 minutes matin et soir un peu d’huile essentielle de lavande. Vous pouvez utiliser un diffuseur électrique ou un diffuseur avec bougie, comme je le fais. Pour cette dernière, mettez 1 ou 2 gouttes d’huile dans de l’eau pour que l’huile ne brule pas. Cela sent bon et détend toute la famille.

oil-1370569_640

Huile essentielle de rose

Dans le livre Soigner ses enfants avec les huiles essentielles, de Danièle Festy,  il est conseillé de faire respirer à même le flacon de l’huile essentielle de rose, 3 à 4 fois par jour, plusieurs jours de suite. Cela permet d’estomper les troubles dysphasiques. Si cela fonctionne, continuez à long terme.

Sinon, on peut essayer l’huile essentielle de vanille.


 

Pour le moment, je viens de commencer l’huile essentielle de rose depuis 2 semaines. Je n’ai rien vu de significatif, même si parfois, je trouve que ma puce fait de gros progrès dans le langage.

Quant à la diffusion d’huile essentielle de lavande, cela fait plusieurs mois que nous le faisons à la maison. Je ne sais pas si c’est moi qui imagine des choses mais je trouve ma fille beaucoup plus bavarde et essaie de faire de plus longue phrases, même si la structure n’est toujours pas toujours au top. En tous cas, nous entendons plus de « tu » et « je », à la place de ses « yé » à toutes les sauces. Youpi !

Maman homeschooler d’une fille de 6 ans, je suis aussi auteure de l’Ebook « Comment aider son enfant à parler couramment anglais » que vous pouvez retrouver sur mon autre site :

Laisser un commentaire