L’urgence de ralentir – Le changement arrive chez nous

Il y a quelques jours, nous avons assisté à une présentation, en petite comité, sur la permaculture. C’est un mot que je ne connaissais même pas il y a quelques mois. Un spécialiste de la permaculture basé à Chiang Mai, en Thailande, comme nous, nous a exposé tous les bien faits, sa vision des choses et ce que chacun peut faire à son échelle. Depuis que nous vivons en Thailande, nous avons beaucoup changé dans nos pensées de la vie. Peut-être est-ce dû à notre âge aussi (bientôt 40 ans) et le fait de vouloir un monde meilleur pour notre fille. Nous prônons le « slow life » depuis presque 3 ans maintenant.

permaculture

Mais avant tout, un petit mot sur la permaculture :

Qu’est-ce que la permaculture ?

La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes (par exemple des habitats humains et des systèmes agricoles mais cela peut être appliqué à n’importe quel système) en s’inspirant de l’écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition. Elle n’est pas une méthode figée mais un « mode d’action » qui devra prendre en considération la bio-diversité de chaque écosystème. (définition de Wikipedia)

La présentation de la permaculture nous a surtout ouvert les yeux sur le fait que chacun peut attribuer aux changements et qu’il ne faut pas attendre que quelqu’un change pour nous. Nous devons prendre en main ce changement. Il n’y a pas de petits changements. Toute initiative est bonne.

permaculture

Une prise de conscience et une envie de changement

Aujourd’hui nous avons vu le film « L’urgence de ralentir ». Si vous ne l’avez pas vu, je vous le conseille vivement. Je vous mets le lien en fin de page.

Ce film montre quelques initiatives à travers le monde, que ce soit à l’échelle d’un petit collectif, un petit village ou une grande ville. J’ai été surprise de voir que de telle initiative existait. Des groupes de personnes se réunissent pour consommer locaux, pour donner de leur temps et ainsi réduire les coûts pour mieux consommer, pour réduire l’utilisation d’énergie fossile, pour former des gens à l’utilisation de l’énergie solaire …

Nous aussi, nous sommes décidés à être acteurs de ce changement.

Quel changement ?

Je liste ici ce que nous voulons changer. Certaines choses sont déjà faites depuis longtemps mais je les indique quand même.

permaculture

  • consommer local et bio : ici il y a les produits issus du projet royal. Les prix sont en plus attractifs mais il faut en acheter en grande quantité (par ex 5 kg de tomate). Nous devons trouver d’autres familles pour partager avec nous. Consommer local signifie pour nous aussi de moins acheté les produits importés d’Europe comme le fromage, les pâtes … ça va être dur mais nous essayons de trouver des producteurs locaux. Nous avons déjà un merveilleux producteurs de fromage de chèvre, il ne manque plus que de trouver les autres perles rares.

 

  • utiliser des sacs réutilisables : si vous savez la tonne de sacs plastiques utilisée ici tous les jours. Nous essayons de prendre nos sacs de course et de refuser les sacs plastiques le plus possible.

 

  • réduire les déplacements en voiture : ça tombe bien. Nous ne sommes plus en été donc nous n’aurons plus les 40-45 degrés à supporter. Avec une température entre 25 et 35 degrés, nous pouvons marcher plus souvent.

 

  • nous lancer dans la permaculture dans notre petit jardin : nous avons toujours voulu avoir notre potager pour avoir des produits sains mais nous ne sommes pas assez rigoureux dans l’arrosage. D’après ce que nous avons vu, la permaculture n’a pas besoin d’arrosage. Nous allons étudier de plus près la question avant de nous lancer. On m’a recommandé ce livre : Permaculture : le guide pour bien débuter : Jardiner en imitant la nature

 

  • recycler le plus possible : pas seulement les bouteilles en plastique ou le papier mais aussi des objets abimés pour leur donner une nouvelle vie.

 

  • voir si nous pouvons participer à des projets de développement durable dans notre quartier

 

  • sensibiliser notre fille : justement je cherchais une idée de projet à long terme pour ma fille. Selon Montessori, les enfants de 6 à 9 ans aiment monter et participer à des projets. Ce sera un projet de vie. Nous pourrons aussi parler de recyclage, de permaculture, des déchets, de la pollution …

 

  • continuer notre slow life et vivre en pleine conscience chaque instant (mindfull)

« Et vous, que faites-vous pour aider aux changements ? Toutes les idées sont bonnes à partager. »

  • Ajout du 26 juin 2016 : Nous avons commencé un bac de compost pour aider nos petites plantes à bien grandir. Du coup, nous ne voyons plus les déchets végétaux comme avant. Feuilles mortes, herbes coupée, épluchures, branches et même des feuilles de brouillon sont utilisables pour le compost.

 

Le filme Urgence de ralentir :

Maman homeschooler d’une fille de 6 ans, je suis aussi auteure de l’Ebook « Comment aider son enfant à parler couramment anglais » que vous pouvez retrouver sur mon autre site :

Laisser un commentaire