Qu’est ce que le unschooling ?

Wednesday-playgroup-Huay Thung Tao (7)

Quand je dis à quelqu’un que je pratique l’unschooling avec ma fille, souvent on me demande qu’elle est la différence avec le homeschooling ou l’IEF. J’ai dû donner la réponse des dizaines de fois et au fur et à mesure, je me suis perfectionnée et j’ai pris plus confiance en moi. Car bien entendu, les débuts n’étaient pas facile et moi-même, je ne savais pas trop ce qu’il fallait faire ou pas.

Donc aujourd’hui, après plusieurs mois d’essai, pour moi, l’unschooling c’est :

Le unschooling, c’est une vie sans école.

Cela veut dire ne pas envoyer son enfant à l’école mais aussi ne pas faire l’école à la maison. Ainsi nous ne suivons aucun programme de l’éducation nationale ou autre. L’idée est que les enfants n’ont pas besoin que nous les dirigions dans leur apprentissage comme on le fait dans les écoles. Ils sont libres d’apprendre ce qu’ils veulent, autant de temps qu’ils veulent. Et ils sont aussi libres de ne pas apprendre ce qui ne les intéresse pas.

DSCN2434

Le unschooling, c’est laisser l’enfant contrôler son éducation

C’est l’un des aspects de l’unschooling que les gens ont du mal à comprendre. Je m’explique. La plupart des gens pensent que les enfants ont besoin qu’on les dirige ou qu’on les force, sinon ils ne feraient rien de leur journée. Nous, nous croyons que les enfants peuvent choisir les sujets qui les intéressent et le façon de les apprendre. On doit aimer ce qu’on apprend, sinon on n’arrive pas à l’apprendre avec plaisir.

Hong Kong (61)

Le unschooling, c’est apprendre de la vie

Les enfants apprennent du monde qui les entoure. Je parle du monde réel et non d’un monde artificiel comme les écoles. Les enfants observent les parents, les voisins, les artisans, les commerçants, … et apprennent ainsi.

En tant que parents, nous leur donnons la possibilité de voir le plus possible un monde élargi et d’avoir des expériences diverses. C’est ainsi que nous avons appris à construire une maison en terre par exemple. Nous sommes là pour les aider à trouver les personnes ou les lieux qui peuvent répondre à leurs intérêts du moment.

wednesday-playgroup-28jan (14)

L’unschooling, c’est surtout la liberté

C’est ce que ma fille et moi aimons le plus. Nous ne sommes pas obligées de suivre les horaires de l’école. Plus besoin de se dépêcher le matin pour arriver à l’heure, ni d’interrompre une activité car c’est la fin des cours. L’enfant a le temps d’explorer et de jouer, oui surtout de jouer à sa guise. Car même quand il joue, l’enfant apprend beaucoup.

Voici les livres qui m’ont inspiré, sans parler du fabuleux film Être et devenir
de Clara Bellar

Maman homeschooler d’une fille de 6 ans, je suis aussi auteure de l’Ebook « Comment aider son enfant à parler couramment anglais » que vous pouvez retrouver sur mon autre site :

2 comments

  1. La Fabrique d'éco Lo says:

    Bonjour,

    Je suis très intéressée par cette démarche que je pense pleine d’intérêt pour les enfants. Mais une question me taraude : comment allier vie professionnelle et enfant déscolarisé?? Je ne vois pas de solution pour ma part.

    • pookythai says:

      Bonjour,

      c’est vrai qu’il n’est pas facile d’allier les deux. J’ai la chance d’avoir un travail que je peux faire à la maison et je peux organiser mon temps comme je le veux, en plus de mon mari qui a un travail à temps plein. Chaque famille doit trouver sa solution idéale quitte à vivre avec moins de sous, mais plus de joie pour notre part.

      Bon courage

      Pooky

Laisser un commentaire