Notre aventure Unschooling commence…

unschooling

« Nous avons pris une grande décision : nous nous lançons dans le Unschooling ! »

 

Pourquoi ? me diriez-vous, alors que nous avons commencé la co-op homeschooling il y a moins de 2 mois.

Pour des tas de raisons qui se sont cumulées depuis la naissance de notre fille et surtout à cause de cette phrase qu’Emy dit tout le temps : « pourquoi faire vite tout le temps ? »

Nous, qui pronions le slow life, nous sommes toujours pressés quand cela concerne l’école ou la co-op.

(je vous parlerai de la co-op plus en détail dans un prochain post, quand j’aurais digéré la déception que j’ai eue alors que je misais tout sur elle pour le bonheur de ma fille)

Un autre élément qui nous a conforté dans notre décision est le joli film de Clara Bellar, Être et devenir. Nous avons aimé l’ambiance sereine qui règne dans les familles unschoolers et le bonheur qui se lisait sur le visage des enfants mais aussi des parents.

L’année 0

Nous lancer dans le unschooling ne pourra pas se faire du jour au lendemain comme cela, malheureusement. Nous commençons donc une Année 0 de transition pendant laquelle nous allons suivre le processus de deschooling, qui consiste à effacer de notre esprit tous les aspects de l’école, durement ancrés en nous, puisque c’est la seule chose que nous connaissons depuis la maternelle.

Pendant cette année nous allons continuer à fréquenter la co-op, puisque nous avons payé les cotisations pour 1 an. Mais, nous considérerons ce lieu comme un lieu où Emy peut rencontrer d’autres enfants et parler anglais avec petits et grands. Nous n’irons plus que 2 jours par semaine, les jours où nous nous sommes engagés à aider dans la co-op, ou plus quand la puce le demande. Nous ne lui mettrons pas la pression sur ses activités et demanderons aux éducatrices de faire de même et de la laisser libre dans son apprentissage.

En parallèle, le unschooling

Pendant les 5 jours restant dans la semaine, nous ferons du unschooling. Nous suivrons les intérêts d’Emy et nous l’aiderons avec un environnement riche. Nous ferons des ateliers et des sorties qui l’intéressent. En ce moment elle adore la danse, la poterie et l’équitation.

L’avantage de la Thailande est que les ateliers sont nombreux et très accessibles financièrement. Tant que nous serons là, nous en profiterons un maximum, si la puce le veut.

Je lance donc une nouvelle rubrique sur mon blog : Unschooling

Bouton-unschooling

J’y raconterai cette année 0, nos sorties, nos ateliers, nos réflexions, nos lectures etc… Je pense que cette année va être très riche et j’espère que nous pourrons glisser en douceur vers une vie d’Unschooling à part entière.

Les mots clés de notre nouvelle vie

Pour les avoir en tête tout le temps, je les note ici et je viendrai rajouter d’autres mots au fur et à mesure. Parfois, on a besoin de quelques rappels pour ne pas s’égarer dans nos idées, surtout quand nous sommes entourés par des gens qui peuvent parfois nous donner des doutes.

Bonheur – Joie – Liberté – Confiance en soi – Autonomie – Apprentissage autonome – Croquer la vie à pleine dent – Slow life – Responsable – Intelligence multiple – Déclic naturel – Vivre ensemble – Profiter des uns des autres – Amitié – Curiosité –

Maman homeschooler d’une fille de 7 ans, je suis aussi auteure de l’Ebook « Comment aider son enfant à parler couramment anglais » que vous pouvez retrouver sur mon autre site :

One comment

Laisser un commentaire