Formation : A quoi servent les activités de vie pratique ?

Depuis que ma fille a quelques mois, j’ai commencé à mettre en place des activités Montessori et la plupart sont des activités de vie pratique. Je savais qu’elles pouvaient aider les enfants à fortifier les muscles moteurs et les muscles de la motricité fine. Je préparais les plateaux en fonction de ce que je lisais dans les livres ou voyais sur les blogs : versés, transfert à la petite cuillère … sans vraiment me poser de questions.

Jusquà aujourd’hui où j’ai eu ma première journée de formation Montessori par une formatrice géniale. Ce fut une révélation, même si je pense qu’au fond de moi, je le savais sans doute, mais sans le savoir consciemment, je pouvais pas réaliser des plateaux d’activités personnalisées à ma fille.

Oui en effet, ces activités de vie pratique peuvent et doivent être personnalisées à l’enfant. Pour le début, quand l’enfant est encore petit, tout est bon pour qu’il s’exerce. Mais pour des enfants plus grands comme ma fille qui a 5 ans, je n’en voyais plus l’intérêt et préférais qu’elle fasse des vraies tâches ménagères. Je n’avais pas conscience qu’une activité pratique est en fait une « aide pour que l’enfant s’exerce à un geste qu’il ne maitrise pas encore dans la vie quotidienne ». Tout cela dans le but de le rendre autonome.

S’exercer encore et encore

Je m’explique : ma fille sait se servir de l’eau et verser de l’eau depuis une bouteille adaptée à sa main dans un verre, mais la plupart du temps, elle en renverse un peu voir beaucoup à côté. Ce n’est pas très grave mais cela peut être frustrant pour elle d' »échouer » à cette tâche et de sentir mal à l’aise face à ses parents qui ne peuvent pas s’empêcher de froncer les sourcils (même si nous nous forçons à rester zen), car il est embêtant de devoir interrompre le repas pour tout nettoyer. Il est donc intéressant de préparer un plateau avec une bouteille d’eau, un verre et de quoi essuyer et un entonnoir.

Pourquoi faire ? vous me direz. Et bien, pour que ma puce puisse s’exercer tranquillement sur sa table de travail, sans stress jusqu’à ce qu’elle maitrise bien tous les gestes.

Vous voyez l’idée ?

Observer est le maitre mot

Là encore, pour savoir quelles activités préparer, il faut observer son enfant et réfléchir à ce qui peut l’aider à maitriser ses gestes.
Ma fille aime mettre de la sauce de soja ou du ketchup sur ses viandes. Elle a tendance à en verser une bien trop grande quantité. Nous passons notre temps à lui dire stooooppp, mais cela ne sert à rien, elle en met toujours autant. Elle est désolée et nous aussi.

Suite à ma formation, je pense que la puce ne le fait pas exprès mais que chaque bouteille de sauce à sa spécifité (taille de l’ouverture, vitesse d’écoulement, viscosité de la sauce …) qui fait que la sauce va sortir en grande quantité ou non. Je vais donc récupérer les anciennes bouteilles de sauce et préparer un liquide adapté pour qu’elle puisse s’entrainer.

« J’espère que cela va vous aider à trouver les activités adaptées à vos enfants. »

Mes notes :

quand l’enfant n’a pas envie de finir une activité : ne pas le forcer mais lui demander s’il peut vous aider à bien arranger le plateau (par exemple remettre l’eau dans la bouteille) pour que la prochaine fois tout soit prêt pour lui ou pour les autres enfants.

quand l’enfant détourne l’activité : lui demander s’il se souvient comment fonctionne cette activité et s’il a besoin d’une nouvelle démonstration. S’il ne veut rien savoir, lui retirer l’activité et lui dire qu’il pourra le reprendre demain quand il sera prêt à la faire comme il faut.

quand l’enfant fait toujours la même activité pendant des semaines : si on voit qu’il maitrise bien l’activité, on peut lui en proposer une autre qui suit l’évolution de ses gestes.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d589873600/htdocs/www/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire