Montessori : pour apprendre à lire et écrire, il faut se sentir autonome

Cela fait quelques mois qu’Emy a commencé à apprendre les lettres de l’alphabet à l’école Montessori. Elle est en demande et aime cette activité qu’elle fait presque tous les jours. Cependant, son éducatrice nous a fait remarquer dernièrement que la puce connaissait pas mal de lettres déjà mais aimait revenir plusieurs fois sur les lettres qu’elle semblait maitriser au lieu de prendre des nouvelles. Cela ne m’a pas étonnée car je sais qu’Emy est du genre à ne se lancer que quand elle se sent vraiment prête.

Par exemple, elle n’a marché qu’à 17 mois alors qu’on sentait qu’elle savait le faire mais ne voulait pas lâcher notre main. Mais je ne comprends pas pourquoi elle fait cela avec les lettres, jusqu’à ce que je relise le livre Montessori Read & Write: A parent’s guide to literacy for children

. J’ai tendance à lire et relire et rerelire les livres sur Montessori (pas vous ?) et à chaque fois je découvre de nouvelles choses que je n’ai pas relevée et retenue lors des précédentes lectures, surement parce que cela ne correspondait pas à mes recherches de l’époque ou qu’Emy n’était pas à ce stade là.

Bref, j’ai donc relu ce livre, que l’école m’avait recommandé, qui est un guide pour les parents qui veulent aider leur enfant à apprendre à lire et écrire à la maison, selon la pédagogie Montessori. Dans ce livre, il y a un chapitre qui dit que certains enfants ont tendance à refaire les mêmes lettres jusqu’à ce qu’ils soient vraiment sûr de tout maitriser. Cela a fait tilt : mais c’est ma fille !

Lynne Lawrence, l’auteure du livre, explique que pour accéder à la lecture et à l’écriture, l’enfant doit se sentir autonome. S’il ne l’est pas, il ne se sent pas prêt à se lancer dedans et va donc tourner un peu en rond sur ce qu’il apprend. (C’est étonnant mais pourquoi pas) Quand on dit « se sentir autonome », cela concerne la vie de l’enfant en fait et pas seulement l’apprentissage de la lecture. L’enfant doit se sentir grand en quelque sorte pour y arriver. S’il a l’impression d’être un bébé qui a besoin d’assistance pour tout, il ne se sent pas capable d’apprendre tout ça.


 Maintenant comment faire ? C’est tout simple, selon l’auteure. Il faut rendre Emy autonome. Je pensais qu’elle était déjà comme nous pratiquons la pédagogie Montessori depuis qu’elle a quelques mois, mais après avoir lu le livre, j’ai beaucoup observé ma fille et c’est vrai que j’ai encore du mal à la lâcher prise pour pas mal de chose. Du coup, voilà notre plan d’action pour qu’elle se sent plus autonome. Ce sont des choses que je faisais déjà mais pas assez régulièrement, du coup ce n’était pas efficace.

Lui laisser choisir ses vêtements toute seule : jusqu’à présent, je la laissais se servir dans ses placards. Mais il y avait trop de choix et je finis par le faire pour elle, même si je lui demande si cela lui convient. Maintenant, je propose 2 tenues que je place dans un panier qui est à sa disposition. Elle peut alors faire son choix parmi les 2. C’est assez simple et elle se sent plus autonome.

La laisser s’habiller toute seule : là encore, nous le faisions déjà, mais quand elle traine trop et qu’il est l’heure d’aller à l’école, je finis par le faire moi-même. Maintenant, je prends sur moi et la laisse faire à son rythme. En plus, nous avons la chance que l’école accueille les enfants le matin de 8h30 à 9h30, ce qui est une plage horaire assez large pour prendre notre temps le matin.

La laisser se laver toute seule : ce point est un peu difficile pour moi, car j’ai toujours peur qu’elle ne soit pas assez propre. Je travaille encore sur la manière de le faire plus efficacement tant pour la propreté que pour la rendre autonome. Nous avons la chance d’être dans un pays chaud, du coup, si Emy prend son temps pour se savonner, ce n’est pas très grave, elle ne va pas s’enrhumer. Il faut juste éviter qu’elle gâche l’eau. Je la laisse donc se laver toute seule puis je passe derrière pour vérifier et surtout pour bien la rincer. Je ne suis pas encore satisfaite de ce rituel, il faut que je trouve autre chose. Idem pour le brossage de dents.

La faire participer plus dans la préparation des repas : jusque là, Emy aime faire la cuisine avec nous quand elle le veut. Mais maintenant, je lui demande d’aider à mettre la table, à poser quelques trucs dessus comme le beurre, le sel, à débarrasser la table … et elle a sa petite bouteille d’eau au frigo qu’elle peut prendre quand elle veut.

Voilà ce que j’ai mis en place après avoir observé ma fille. Pour d’autres enfants, cela peut être d’autres tâches ou d’autres comportements. Il est important de s’adapter à l’enfant et à la situation familiale de chacun.
Nous faisons cela depuis 1 mois déjà, sans la forcer bien entendu. Si un jour elle veut que je la lave, je le fais avec plaisir. Si elle préfère jouer plutôt que de mettre la table, peu importe. Même si, ce n’est pas encore parfait, j’aime voir la puce de plus en plus autonome et ça marche. Nous verrons si cela a des conséquences sur son apprentissage de la lecture et de l’écriture, qui la passionne toujours autant.

This entry was posted in Langage.

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/9/d840072275/htdocs/clickandbuilds/etbebegrandit/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

0 comments

  1. Eo says:

    Juste pour dire : on n'attrape pas un rhume sous la douche ! On attrape un rhume lorsqu'on est contaminé par une autre personne. De même qu'on n'attrape pas "froid", ou que l'on ne tombe pas malade parce qu'on a les cheveux mouillés. La génération spontanée n'existe pas !

  2. Pooky says:

    Bonjour Eo,

    c'est marrant, j'ai déjà eu ce débat avec d'autres personnes il y a longtemps. Je suis biologiste et je suis d'accord avec toi mais il n'empêche que quand on a froid, on a tendance à avoir le nez qui coule et à éternuer, même si on est pas exposé aux microbes. J'appelle cela attraper un rhume ;o)

  3. Eo says:

    Bon alors si j'étais relou- bon OK je suis relou !, dans ce cas là ce serait plutôt une rhinorrhée liée à l'activation du système parasympathique non ?
    Non mais parce qu'après tout le monde nous dit "j'ai attrapé froid… Gnagna mets ton bonnet tu vas attraper un rhume/une angine, etc… "(Bon OK, je bloque sur cette idée reçue…)

  4. Pooky says:

    Bonjour Great Mother,

    Emy a 4 ans et demi. Elle a toujours été assez autonome mais comme je l'ai dit dans l'article, quand nous sommes pressées, j'ai tendance à reprendre la main et ce n'est pas bon du tout car elle peut perdre confiance en elle et se dire qu'elle est toujours un bébé.

Laisser un commentaire