Comment fabriquer du papier avec le caca d’éléphant

Mercredi, Emy avec ses camarades de classe ont été visité le Poopooparc (le parc caca). En fait les enfants l’appellent Poopooparc mais c’est en réalité le Elephant Poopoopaper Parc (le parc des papiers faits à partir de caca d’éléphant). J’adore les entendre le dire avec l’accent anglais. Ma fille aussi le dit très bien, c’est trop mignon. Le parc se trouve à Mae Rim à 1 h de route de l’école, dans un cadre vert proche de la montagne, un lieu très paisible, propre où les enfants peuvent se déplacer en toute liberté. Nous avons été accueillis par des animatrices qui parlaient parfaitement l’anglais et le thai aux enfants.

Présentation des lieux par l’animatrice principale, en anglais :

Tout au long du parcours, les enfants ont pu voir comment on fait pour recycler le caca d’éléphant en papier. Ils pouvaient toucher et sentir à tout, c’est très Montessori. C’est beaucoup mieux que la théorie. A mon étonnement, ça ne sentait pas mauvais du tout. On dirait de l’herbe séchée.

Là c’est l’étape où on étale les fibres pour en faire des feuilles de papier qui seront mises à sécher au soleil. Les enfants ont adoré tremper leurs mains dans l’eau et de sentir les fibres se détacher.

 

Les enfants admiraient le résultat. C’est important de voir concrètement le résultat de tout ce qu’ils ont fait.

 

Après avoir touché à tout, c’est lavage de main.

On boit de l’eau à la thai. Cela fait du bien avec cette chaleur.

Après avoir bu les enfants alignaient soigneusement les gobelets dans le panier. L’animatrice était étonnée et disaient que ce n’était pas la peine de prendre autant de soin. C’est vrai que les enfants Montessori aiment tout bien ranger. Une maman qui venait de lancer son gobelet disant en rigolant qu’elle avait honte de n’avoir pas été aussi soigneuse.

Voici le papier obtenu :

Atelier de fabrication de carte. On étale la colle sur un support, on pose les petits papiers en forme d’animaux ou de fleur dessus, on récupère avec une petite pince et colle sur la carte. Une belle occasion d’exercer la motricité fine :

Et pour finir, déjeuner au parc. J’ai pu constater qu’avec les copains Emy mange beaucoup. Je ne voulais pas trop croire les éducatrices quand elles me disaient que ma puce prenait 3 assiettes de pâtes. Là j’ai pu voir qu’effectivement elle avait un appétit d’ogre. Petite prière avant le repas. Je ne savais pas qu’ils le faisaient c’est mignon.

En dessert, tartelette avec une crème en forme de caca d’éléphant (original !)

Et au revoir le Poopooparc !

J’ai adoré cette matinée et Emy aussi. Les enfants étaient vraiment sages et intéressés par tout ce qui se passait. C’est une sortie parfaite car les enfants pouvaient participer. Ils avaient de l’espace et avaient le parc rien que pour eux. J’ai pu voir avec beaucoup de joie que ma fille était heureuse parmi ses copains et les personnes qui l’entouraient. Elle semble bien intégrée alors que cela ne fait qu’une semaine et demi qu’elle est dans cette école.

3 comments

  1. Biquette says:

    Bonjour,

    Cela fait quelques mois que j'adore vous lire !! Et je voulais vous remercier de faire partager tout cela !!
    Quel dépaysement, Emy a l'air très épanouie là bas !!

  2. Pooky says:

    Bonjour,

    merci beaucoup pour votre commentaire. Je partage avec joie nos aventures.
    Emy a effectivement l'air très épanouie en Thailande. Elle va à l'école Montessori avec beaucoup de plaisir.

  3. Vegeta says:

    Un plaisir d élire cet article jespere que vous passez de bons moments en thailande. Et merci pour ce partage très instructif :)

Laisser un commentaire