Bientot la fin du terrible two ?

Ma fille va bientôt avoir 3 ans donc c’est bientôt la fin du non !!! Youpi !
J’exagère, parce que finalement, c’était pas si terrible que ça quand on s’y attend et qu’on essaie de le comprendre. C’est sûr que plusieurs fois, nous avons été à 2 doigts de craquer face à ce petit machin qui dit non à tout, mais à chaque fois, nous avons essayé de comprendre pourquoi elle dit non et cela marche pas mal.

J’ai eu la chance de lire Parents efficaces de Gordon et Tout se joue avant 6 ans de Fitzhugh Dodson ainsi que d’autres livres sur le sujet et sans oublier la pédagogie Montessori qui place l’enfant au centre. C’est ainsi que j’ai appris que si l’enfant dit non à tout, ce n’est pas pour embêter les parents ou faire sa loi et si on le laisse faire, il ne deviendra pas enfant roi.

Je veux m’asseoir là !

J’ai appris par mes lectures que cette phase correspond à celle où l’enfant prend conscience de lui même. Avant, il était persuadé de ne faire qu’un avec sa mère et de n’exister qu’à travers elle. Vers 18 mois, il sait qu’il existe par lui-même et il veut le faire savoir à tout le monde. Il dit non à ce que les parents lui disent pour montrer que c’est maintenant à lui de décider et qu’il veut être indépendant. Il veut s’affirmer et montrer ses capacités. C’est une période très importante pour lui car c’est là qu’il va prendre confiance en lui ou pas.
Il est donc important de bien accompagner son enfant pendant cette période clé, de l’écouter et d’essayer de le comprendre. Parfois il ne sait pas lui-même ce qu’il veut (c’est encore un bébé après tout) mais ce qui est sûr est qu’il ne veut pas notre choix. Il est inutile d’entrer dans un rapport de force avec lui, car cela nous fatigue pour rien et en plus cela ne l’aide pas dans la construction de sa personnalité.

Ainsi, (je ne sais pas si notre méthode est bonne, mais je vous la livre quand même), nous essayons au maximum de suivre son rythme, sans la presser ni la bousculer (je sais que c’est difficile, surtout quand on a peur d’arriver en retard à la crèche). Nous essayons de comprendre pourquoi elle dit non et nous essayons de lui donner le choix (2 choix suffisent sinon elle est perdue). Il faut qu’elle ait l’impression d’avoir fait le choix elle même en fait. En plus, cela lui donne un certain cadre car la puce ne peut pas toujours savoir ce qu’elle veut vraiment. (mise à part dire non ;o))
Toujours concernant le temps, on a remarqué que souvent quand on lui demande de faire quelque chose, elle ne veut pas le faire. Mais si on la laisse quelques minutes (pour finir ce qu’elle fait ou pour le plaisir de ne faire que quand elle a décidé), elle vient elle même faire ce qu’on lui a demandé quand elle se sent prête. (oui il faut de la patience). Attention, ce n’est pas la même chose que de prévenir « dans 5 minutes on s’en va du parc », car ça c’est nécessaire aussi. Mais vraiment dans les tâches du quotidien, genre « prends tes médicaments » ou « range ton verre ».

Je sais que certains parents peuvent ne pas être d’accord avec ma méthode et ont peur de l’enfant roi, mais moi je suis pour aider ma fille à se développer à son rythme et se sentir épanouie, plutôt que de m’obéir par peur des représailles.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/6/d589873600/htdocs/www/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire